Mann Deshi Bank : la banque des femmes

Chetna Sinha est une femme indienne à l’origine d’une banque  au service des femmes. L’objectif de « Mann Deshi Bank » est d’assurer la promotion et l’indépendance des femmes et l’autosuffisance de leurs familles.

Comment favoriser l’accès des femmes à l’autonomie financière ? Celles-ci étant particulièrement touchées par l’exclusion financière dans certaines régions de notre planète. Ainsi selon le Baromètre de la Micro finance daté de 2014, plus d’une femme sur deux dans le monde n’est pas bancarisée et en Inde seulement 26% des femmes détiennent un compte en Inde..

C’est pour apporter des réponses concrètes et adaptées à ce défi que Chetna Sinha a imaginé et crée la première banque coopérative féminine d’Inde en 1997. L’idée de Chetna Sinha naît suite aux migrations des paysans du Maharastra fuyant la sécheresse. Les cours d’eau sont alors à sec et certains paysans incapables de nourrir leurs familles se suicident et d’autres décident de migrer vers les villes à la recherche d’un emploi.

Que faire pour atténuer l’effet destructeur de ces sécheresses récurrentes ? Chetna Sinha imagine et lance en 1997 la première banque coopérative féminine de l’inde, la Mann Deshi Bank.

Malgré des débuts difficiles, la Mann Deshi Bank fait son chemin connait au fil des années un développement remarquable : la banque revendique aujourd’hui 185 000 clientes et l’ouverture de 20 000 comptes, sur lesquels ont été placés 870 millions de roupies de dépôts (11 millions d’euros). L’objectif de la Banque est de toucher d’ici 2020 1 million de femmes.

Le succès de la Banque est dû aux outils qu’elles proposent à ses clientes issues des milieux le plus démunies.  La Mann Deshi Bank propose aux femmes non seulement un prêt sous forme de microcrédit mais leur fournit également les infrastructures nécessaires pour développer avec succès leurs projets. Ainsi la Banque propose des produits financiers spécifiques, tels que des prêts pour  financer l’ouverture de crèches, des salons de coiffure et d’esthétique, ou des livraisons de repas préparés des femmes chez elles. Les parents peuvent également ouvrir un compte épargne pour leur fille, et placer dès la naissance de l’enfant des sommes dont le minimum s’élève à 50 roupies (environ 60 centimes d’euros).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*