Nicole Kidman : mettre fin aux violences faites aux femmes

Ambassadrice de bonne volonté d’ONU Femmes, Nicole Kidman mène une campagne de sensibilisation pour mettre fin aux violences faites aux femmes.

Au moins un tiers des femmes et des filles seront soumises à la violence et à des maltraitances dans leur vie – cela représente plus d’un milliard de vies détruites par des traumatismes et des blessures.

Un tiers – ces statistiques ne sont pas seulement horrifiantes. Cela signifie que chaque jour, à chaque instant, une femme est soumise à une attaque brutale chez elle ou à une agression sexuelle dévastatrice. Cela signifie que, quelque part, une fille perdra son enfance lorsqu’elle sera mariée de force avant ses dix-huit ans. Une jeune fille souffre de douleurs atroces tandis qu’on mutile ses organes génitaux, en ce moment même, une pratique qui lui infligera toute une vie de séquelles physiques et mentales. Elle pourrait être votre amie, votre voisine d’à côté ou votre collègue de travail. Elle pourrait faire partie de votre famille. Qui sera la prochaine ?

Une sur trois. En tant que mère de trois filles, cette pensée m’est tout simplement insupportable. C’est effrayant de constater à quel point les lieux les plus ordinaires peuvent être dangereux pour nous, les femmes et les filles. Nous pourrions être battues ou violées, simplement en nous promenant dans un parc ou en route pour rendre visite à un ami, ou encore être harcelées à l’école ou en surfant sur l’Internet. La menace est toujours omniprésente et, le plus souvent, la violence contre les femmes et les filles survient là où nous devrions être le plus en sécurité – à l’école, dans nos foyers, avec nos partenaires.

Une sur trois. C’est outrageux. Je suis aussi mère d’un fils. Je ne peux pas accepter et je n’accepterai pas qu’il vive dans un monde qui déforme la notion de la masculinité. Tant que nos garçons apprendront à intégrer la virilité comme synonyme de domination et de violence, nous serons encore très loin des valeurs de respect mutuel et d’égalité qui devraient fonder les relations entre les filles et les garçons, entre les femmes et les hommes.

Chacune et chacun d’entre nous a un rôle à jouer pour y parvenir. Jouez votre rôle.

Au cœur de cette pandémie de violence contre les femmes réside l’inégalité profondément enracinée entre les sexes. Nous devons repenser et réarticuler ce que cela signifie d’être un garçon ou une fille, un homme ou une femme.

Pour moi, il n’y a pas de plus grande injustice que la violence contre les femmes et les filles. C’est pour cette raison que, en tant qu’Ambassadrice de bonne volonté d’ONU Femmes, j’ai décidé de parler de ce problème en particulier. En tant qu’actrice et en tant que militante, je peux élever ma voix et aider à sensibiliser les gens. En tant que voisine et amie, je peux intervenir quand je suis témoin d’agressions. En tant que mère, je peux apprendre à mes enfants à se valoriser et à se respecter eux-mêmes, ainsi que les autres. Je peux leur apprendre à ne pas cautionner ou accepter la discrimination et la violence contre les femmes et les filles. Pour reléguer le problème de la violence contre les femmes et les filles au passé, nous devons commencer avec les générations actuelles et futures.

Imaginez un monde sans violence contre les femmes et les filles. Un monde dans lequel l’égalité, le respect et la justice ne sont pas de simples idéaux, où ces valeurs ne se limitent pas à quelques femmes et filles, mais où elles sont la norme pour nous, toutes et tous. Chacune et chacun d’entre nous a un rôle à jouer pour y parvenir. Jouez votre rôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*