Mobile School : l’école pour les enfants des rues

Depuis 1996, Mobile School organisation belge crée par Arnou Raskin et Ann Van Hellemont, développe un concept novateur : des écoles mobiles sur roulettes pour les enfants des rues. La devise de l’organisation ? Lorsqu’un enfant ne peut pas aller à l’école, c’est l’école qui vient à lui.

Autonomiser les enfants des rues

La force de ce projet est d’aller à la rencontre des enfants des rues dans leur environnement pour les encourager à avoir confiance en eux, croire en leurs capacités et valoriser leurs compétences. Ils accèdent ainsi à une formation fondée sur une approche ludique et accessible par le biais de jeux éducatifs. En partant des compétences des enfants et non de leurs difficultés, le projet propose une éducation positive et constructive qui permet à l’enfant de devenir acteur de sa vie.

Le travail éducatif s’appuie sur une globalité d’acteurs. Un rôle essentiel revient au travailleur de rue. En étant inconditionnellement présent dans ce processus pédagogique, où seul le positif à sa place, l’éducateur aide l’enfant à développer une estime de soi plus forte. Mobile School propose des formations et des stages aux éducateurs locaux et donne des clés pour une interaction fondée sur une psychologie adaptée à ce contexte très particulier.

Une pédagogie centrée sur les compétences de l’enfant

Vivre dans la rue est synonyme d’exclusion synonyme d’abus, de pauvreté et de violence. C’est être confronté à un environnement menaçant constamment la sécurité physique et morale, et portant également atteinte à l’estime de soi.

La plupart des programmes qui s’adressent aux enfants des rues proposent une assimilation basée sur la réintégration sociale rapide oubliant que pour ces enfants, la rue est le seul endroit connu où ils ont pu développer des compétences de survie. Ainsi, intégrer des enfants non préparés dans un monde dont ils ne comprennent pas bien les règles et dont les qualités ne sont pas valorisées, perturbent leur intégration. Selon Mobile School 90% des enfants quittent les centres de réinsertion après un ou deux jours (enquête sur plus de cinquante refuges en Amérique latine).

La pédagogie de Mobile School souhaite changer la perception de l’éducation des enfants des rues, en mettant en avant une vision privilégiant l’autonomisation et intégrant l’itinéraire des enfants, afin de remobiliser leur capacité de changement et de décision.

Actuellement 46 écoles mobiles circulent dans 24 pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique du Sud et d’Europe. Les planches éducatives sont rédigées dans 15 langues différentes. Par ailleurs, en 2016, le Parlement européen a décerné à l’organisation le Prix du citoyen européen.

Photos : © StreetwiZe-Mobile School

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*