Carton Plein : déménager solidaire et écolo à vélo !

Déménager écolo à vélo à Paris ? C’est possible avec « Carton Plein ». Cette association de réinsertion vend et recycle des cartons et propose des déménagements à vélo électrique. Une initiative qui réunit solidarité, emploi et écologie. Parole à Laure Turchet, chargée de mission, qui évoque l’aspect social de leur initiative.

Carton Plein est né d’une rencontre entre Francis Aumônier et Antoine Bouchiba. Francis était alors en difficulté. Il avait constaté que des centaines de cartons inondaient les trottoirs. Quant à Antoine, en reconversion professionnelle, il était bénévole dans un accueil de jour où il rencontra Francis. De cette rencontre naîtra Carton Plein en 2012.

La mission sociale de Carton Plein est d’accompagner l’inclusion sociale et professionnelle des personnes les plus éloignées du travail : sans logement, sans qualification, sans revenus suffisants. Au travers de l’activité de recyclage de cartons, de livraisons, collectes et déménagements à vélo, Carton Plein propose de faire travailler six heures par semaine des personnes en difficulté (Dispositif des Premières Heures spécifiquement parisien). Les personnes qui travaillent sont appelées des « valoristes », redonnant ainsi de la valeur aux cartons, l’environnement, et surtout, à leur propre vie.

Au fur et à mesure des années, Carton Plein a grandi, déployé son activité et accueilli de plus en plus de valoristes (60 personnes par an en 2016). L’objectif quotidien qui anime les ateliers de Carton Plein depuis toutes ses années est tourné autour de la confiance.

Après 8 mois de parcours en moyenne, 60% des valoristes sortent de Carton Plein pour travailler ailleurs : dans un atelier chantier d’insertion, une entreprise d’insertion ou pour faire une formation. Par exemple pour Alfred : « C’est utile, ça m’a donné un coup de pouce. J’ai redémarré ma vie ici »

Carton Plein, une initiative sociale et solidaire

Les valoristes qui travaillent à Carton Plein peuvent rencontrer des difficultés pour reconstruire leur confiance et trouver leur place dans la société. En proposant un travail adapté aux personnes, Carton Plein va contribuer à donner une place dans la société à des personnes qu’on aurait pensé inemployables et reconstruire leur confiance.

Les valoristes ont aussi des parcours de vie qui ont pu altérer la confiance en l’autre. Carton Plein pense clef cet élément dans sa propre reconstruction : « on n’existe pas tout seul. On a besoin des autres, d’être entouré, de vivre des amitiés sincères. Ce sont les autres qui nous disent que nous existons ! « . Les valoristes peuvent avoir perdue confiance en eux. En effet, espérer et croire en soi, en son avenir, en sa capacité à être heureux n’est pas toujours chose facile. Ce qui se joue ici c’est se sentir mieux dans sa vie et oser se regarder soi pour se rapprocher de soi et se recentrer sur soi.  » Quand on se sent exclu, on ne fait plus confiance à personne, y compris à soi-même ».

De belles perspectives

L’aventure n’est pas terminée. Ainsi Carton Plein grandira encore en 2018 pour devenir une entreprise d’insertion. Par ailleurs, depuis 2 mois, l’association déploie une campagne de plaidoyer par la création d’un collectif associatif pour essaimer le dispositif des premières heures dans les territoires urbains en France. Un beau programme en perspective.

Photo : Atelier Nord de l’association Carton Plein, Paris 18eme, le 3 fevrier 2016. © Lucien Lung

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*