Dona Onete, la diva do carimbó chamegado

Originaire de Belém, dans le nord-est amazonien du Brésil, Dona Onete est surnommée la « diva do carimbó chamegado » (la diva du carimbo flamboyant). Elle a consacré sa vie à la recherche sur les traditions populaires et à leur enseignement. Professeur d’histoire, chercheuse, représentante syndicale, elle avoue n’avoir jamais imaginer devenir chanteuse. C’est seulement à l’âge de 73 ans qu’elle enregistre son premier album Feitiço Caboclo. Son deuxième album, Banzeiro, est une nouvelle odyssée sur les eaux de l’Amazone, une nouvelle aventure musicale et sociale.

Née en 1938 à Pará, Onete a des origines indiennes par sa mère et africaines par son père. Elle commence à chanter au bord de la rivière dès son plus jeune âge, pour les dauphins dit-elle, mais surtout parce que cela lui était interdit à la maison. Mariée à 22 ans, elle est contrainte d’abandonner l’ambition de devenir chanteuse.

Devenue une ardente chercheuse des traditions de l’Amazonie et de ses peuples, elle commence alors à composer ses propres chansons qu’elle utilisera d’ailleurs pour enseigner l’histoire à ses élèves. Au début des années 2000, elle revient à sa première passion et lors d’une soirée entre amis en 2006 alors qu’elle attrape le micro, elle rencontre quelques musiciens ébahis devant les textes sulfureux et coquins de la septuagénaire. Feitiço Caboclo sera le fruit de cette rencontre fortuite et sera présenté sur toutes les scènes du Brésil.

diva do carimbó chamegado, dona oneteBanzeiro

Mais Um Discos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*