Hug It Forward, les écoles en bouteilles

Hug It Forward est une organisation qui soutient l’éducation et la sensibilisation au développement durable à travers un programme de construction d’écoles en bouteilles.

Favoriser l’accès de tous les enfants à l’éducation demeure un défi crucial et d’actualité inscrit dans l’agenda global. Afin de contribuer à relever ce défi, Hug It Forward, une association guatémaltèque a développé la technologie des écoles-bouteilles.

Cette technologie simple, économique, innovante, est basée sur le principe suivant : des bouteilles d’eau ou de boissons gazeuses vides sont récupérées et ensuite rembourrées avec des déchets inorganiques. Une fois remplies, ces bouteilles deviennent tout aussi dures que des briques classiques. Les bouteilles sont ensuite disposées entre deux grillages puis recouvertes de ciment. Pour construire une école de deux classes, il faut environ 6500 bouteilles.

Le concept d’écoles bouteilles présente de nombreux avantages : les enfants et les familles participent à la collecte et au remplissage des bouteilles ainsi qu’à l’édification des bâtiments. Les communautés ainsi associées à tout le processus tiennent d’autant plus à ces écoles, fruit de leurs efforts.

Par ailleurs les enfants sont sensibilisés aux questions relatives au tri, au recyclage et à la transformation des déchets en matière première réutilisables pour d’autres usages.

Une soixantaine d’écoles ont déjà été construites au Guatemala ainsi qu’au Salvador grâce à ce procédé depuis la création de l’organisation en 2009.

La démarche de Hug It Forward est à la fois éducative, solidaire et environnementale. Ainsi, aujourd’hui encore, plus de soixante-douze millions d’enfants en âge d’aller à l’école primaire et issus des milieux pauvres et vulnérables ne sont pas scolarisés à travers le monde.

L’éducation est un droit essentiel, universellement reconnu par la Déclaration universelle des Droits de l’homme et garanti par de nombreuses conventions dont la Convention internationale des droits de l’enfant. Cependant, si ce droit existe en théorie, il est loin d’être traduit dans les faits dans un certain nombre de pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*