The Creole Choir of Cuba, chœur créole

The Creole Choir of Cuba est un groupe composé de dix chanteurs remarquables : six femmes et quatre hommes.

Les membres du groupe sont originaires de Camagüey, la troisième ville de Cuba, vers l’est de l’île.  Ils font partie de la communauté haïtienne de Cuba, communauté déportée deux fois : d’abord de l’Afrique vers Haïti, ensuite d’Haïti vers Cuba. D’autres haïtiens sont arrivés par vagues successives à Cuba au XXème siècle fuyant la misère et la dictature des Duvaliers, Père et Fils.

La musique du groupe s’inspire du folklore vaudou haïtien. Les paroles de leurs différentes chansons évoquent les événements majeurs qui ont marqué l’histoire d’Haïti ainsi que le parcours de personnages importants de l’île.  La Chorale fait souvent recours à l’humour pour aborder les questions difficiles, les thématiques liées à l’oppression, la misère, la censure, l’arbitraire, l’enfermement et affronter les peurs générées par la réalité haïtienne.

The Creole Choir of Cuba chante aussi bien en espagnol, qu’en créole haïtien. Son répertoire est éclectique et  comporte plus d’une centaine de chansons. Chacune d’elles se présente comme «un petit film» d’un vaste répertoire rempli de vitalité, d’humour, de compassion et racontant des histoires de survie malgré la pauvreté, des histoires de fantômes se baladant à la croisée des chemins, des histoires donnant à écouter le parcours de personnages défiant l’oppression. La musique de la Chorale est tissée de mélodies irrésistibles, d’harmonies vibrantes, de soul et de rythmes caribéens.

The Creole Choir of Cuba chante aussi bien en espagnol, qu’en en créole haïtien

The Creole Choir of Cuba a été formé  en 1994 par Emilia Diaz Chavez. Deux ans plus tard, la Chorale est invitée en Haïti pour la première fois. Les membres du groupe profitent de ce voyage pour parcourir le pays à la recherche de nouvelles musiques susceptibles d’enrichir leur répertoire. Suite au tremblement de terre de 2010, ayant causé la mort de plus de 300 000 personnes et la destruction de Port-au-Prince, le groupe s’est de nouveau rendu à Haïti pour une série de concerts et d’ateliers destinés aux enfants. Ce séjour a beaucoup marqué les membres du groupe : « Nous avons ressenti une nécessité d’aller là-bas pour partager notre peine et pour retrouver les amis et les familles que nous avions rencontrés auparavant. C’était une expérience très douloureuse mais en même temps revalorisante parce que nous avions le sentiment que nous pouvions donner quelque chose aux gens. Nous avons essayé de leur rendre le sourire, de leur transmettre de la force pour leur permettre de continuer à croire dans la vie. Nous avons travaillé avec beaucoup de gens dans des situations désespérés, notamment  avec des orphelins et des enfants qui n’avaient plus de familles.  Nous les avons fait chanter et même fait danser. Ils voulaient repartir avec nous. Parce que nous avions été en mesure de leur parler dans leur propre langage, ils se sentaient en confiance avec nous ».

La chorale s’est déjà produite en France, en Italie, en Espagne, en Hollande au Royaume-Unis, aux Etats-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle Zélande et à Singapour.

the creaole choir of cuba

The Creole Choir of Cuba – Santiman

Real World – 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*