« Nous sommes l’Humanité »

« Nous sommes l’Humanité », film documentaire d’Alexandre Dereims, propose une immersion intimiste auprès des Jarawas, habitants des îles Andamans, en Inde. Victimes d’assimilation forcée, ils sont actuellement gravement menacés dans leur survie.

Les Jarawas sont probablement les derniers descendants des premiers êtres humains. Originaire d’Afrique noire, ce peuple immigre il y a 70 000 ans sur une île, au large de la Birmanie. Ils sont considérés comme étant originellement des pygmées africains, ancêtres de tous les asiatiques. Ils vivent en groupe de 40 à 50 personnes et ne comptent plus, selon certaines estimations, qu’environ 400 âmes.

A la fois chasseurs-cueilleurs et semi-nomades, les Jarawas vivent comme au commencement de l’humanité dans l’archipel des îles Andaman.  Ils vivent en parfaite harmonie avec leur environnement et profitent des richesses de la nature et leurs forêts.

Un témoignage unique des Jarawas

« Je n’ai pas cherché à expliquer ni à décrire leur mode de vie. J’ai voulu mettre en lumière ce qui nous rapprochait, leur humanité et leurs valeurs », décrit le réalisateur. A raison de quelques jours de tournage pendant quatre ans, l’œil d’Alexandre Dereims s’attache à immerger le spectateur dans le monde secret et enchanteur des Jarawas, filmant leur vie sans chercher à la transformer, sans mise en scène, en les respectant tels qu’ils sont. Son documentaire “Nous sommes l’Humanité” est un portrait poétique et intime qui pose des questions essentielles sur notre rapport à l’altérité, le vivre-ensemble, le respect des droits humains, la nature.

L’Andaman Trunk Road

Leur territoire est traversé par une route construite dans les années 70 reliant la capitale Port Bair à la ville la plus au nord, Diglipur. Depuis le début des années 2000, un « tourisme » d’un autre âge s’est développé : des camions de touristes opèrent des safaris photographiques. Placés de force par les gardes forestiers le long de l’Andaman Trunk Road, les Jarawas sont traités comme des animaux exhibés aux visiteurs. Alexandre Dereims alerte : « Les Jarawas sont déjà en danger. 500 touristes par jour empruntent la route. Il est impossible de penser que les Jarawas seront plus en sécurité si nous les laissons disparaître dans l’indifférence et l’anonymat. »

L’autre menace à leur survie, la volonté déclarée du premier Ministre Indien d’accélérer le développement des Îles Andamans. Développement qui risque de conduire au saccage de leur environnement, de mettre un terme à leur mode de vie et de conduire à leur disparition.

Une pétition a été mise en ligne par le réalisateur pour essayer d’enrayer ce processus. Objectif de la pétition : recueillir un million de signatures.

Photo : © Claire Beilvert

nous sommes l'humanité,cri, jarawas

Nous sommes l’Humanité

Un film documentaire d’Alexandre Dereims

Sorti le 2 mai 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*